Le moins qu’on puisse dire de cette édition des championnats du monde HMB est qu’elle fut historique : tout d’abord, les combats se sont pour la première fois déroulés loin de tout patrimoine bâti médiéval, dans l‘Arena Monumental de Barcelone, titanesque colisée destiné à la corrida, pour un résultat visuel imposant et spectaculaire, permettant même d’avoir deux matches de 5vs5 ou 21vs21 se déroulant simultanément sur deux lices différentes. Le championnat a ainsi duré 3 jours, au lieu de 4.

Des résultats inédits ont en outre marqué ces championnats : jamais un tel podium 21vs21 ne s’était vu en béhourd. Pour la première fois, la Russie échoue à se placer en tête de la catégorie royale et cède la médaille d’or à l’Ukraine. L’année dernière à Prague, les Ukrainiens avaient offert une lutte sans merci aux Russes qui avaient laissé planner le doute durant de nombreuses minutes; cette année, après trois rounds palpitants (le premier remporté par les Russes), les efforts des tournoyeurs jaunes et bleus ont fini par payer après 8 ans de tentatives infructueuses face à l’ogre russe invaincu. Une joie immense pour les Ukrainiens et leurs supporters et une excitation certaine pour l’avenir de la discipline. La Russie conserve néanmoins les trois premières places en 5vs5.

Pour la France, franchissement d’un cap historique : médaille de bronze dans la catégorie royale, exploit encore inespéré il y a 4 ans lors de la première participation de notre équipe au 21vs21 (Aigues-Mortes 2013). Renforcés d’une dizaine d’alliés (Biélorusses, Israéliens et un Moldave), les héritiers de l’étendard à fleurs de lys ont méthodiquement défait leurs adversaires grâce à un impressionant  travail de ligne. Accompagnés sur le flanc droit de leurs frères d’armes Biélorusses, eux-mêmes revêtus de la cotte d’armes fleur de lysée, les Français ont vaillamment défollé Espagnols, Tchèques, Polonais, Italiens et enfin Britanniques, pour le plus grand bonheur des fans.

Pour couronner ce succès déjà exceptionnel, le comité d’authenticité HMBIA a décerné à l’équipe de France le prix de l’équipe aux armures les plus historiques, récompensant ainsi les efforts des combattants dans ce domaine, accomplis sous l’impulsion du comité d’historicité du béhourd français. C’est la deuxième fois que la France se retrouve honoré de cette distinction, qu’elle avait déjà reçue en 2014 à Trogir, faisant d’elle le pays le plus en pointe en matière d’historicité dans le béhourd.

Si l’équipe de France n’a pas atteint le podium dans les autres catégories, elle peut néanmoins être fière de sa prestation sur tous les fronts, portée par des hommes et des femmes dont le courage et la valeur ne sont plus à prouver. Ci-dessous, un résumé jour par jour des performances françaises à Battle of the Nations 2017 :

29/04 Première journée dans l’arène Monumental de Barcelone :
– Maurine Brimau contrainte à abandonner en épée longue suite à une blessure à la main
– Vincent Jolit n’a pas démérité à l’épée longue mais n’est pas sorti de sa poule
– Xavier Carrot a vaincu plusieurs adversaires à l’épée bocle mais s’est fait battre par le Polonais en quarts de finale
– Victoire féminine écrasante en 3vs3 face au Mexique, mais défaite face à la République Tchèque
– En 21vs21, victoires éclatantes de la France face à tous ses adversaires sauf l’Ukraine. 

30/04 Deuxième journée à Battle of the Nations :
– Antoine Bernal n’est pas sorti de sa poule avec une seule victoire à l’épée bouclier face au Mexique
– France 3 sort de sa poule après avoir battu la Moldavie et les USA, puis victoire contre le Mexique et fin du bal avec Russie 2
– France 2 sort de justesse de la poule en battant des Chinois particulièrement résilients, puis échec face à Finlande 1
– France 1 a enchainé les victoires en sortant première de sa poule, puis victoire contre Canada 1 et défaite en quarts de finale face à Russie 1

01/05 Dernier jour de championnat du monde :
– Erony Noyer bat l’Anglaise à l’épée bouclier mais ne sort pas de sa poule
– les filles échouent dignement face à la Russie en play offs du 3vs3
– en 21vs21 l’équipe de France se hisse à la 3eme place pour la première fois dans son histoire, après une victoire face à des Italiens pourtant déterminés, défaite face à la Russie, et enfin victoire épique face au Royaume Uni après une lutte haletante pour le bronze.

Retrouvez l’intégralité du live vidéo sur la chaîne Youtube Battle of the Nations

A la fin du mois, nous retrouverons l’équipe de France à Spöttrup au Danemark pour les championnats du monde IMCF, avec, nous l’espérons tous, encore davantage de médailles et de hauts faits en perspective !

Montjoye !

One Comments

  • Embu 10 / 06 / 2017 Reply

    Bravo à vous pour cette 3ème place qui marque un grand jour dans l’histoire de l’équipe nationale de Béhourd.

Laisser un commentaire