Accueil - Batailles & Tactiques Militaires - Le Prince russe Alexandre Nevski bat les chevaliers teutoniques sur le lac Tchudskoe

Le Prince russe Alexandre Nevski bat les chevaliers teutoniques sur le lac Tchudskoe

Déjà affaiblie par les invasions mongoles, la Russie du XIIIème siècle va devoir faire face à un ennemi encore plus redoutable. Bien décidés à s’emparer du pouvoir, les chevaliers teutoniques sillonnent les territoires de l’Ouest en semant sur leur passage horreur et désolation. L’ordre teutonique étend rapidement sa domination sur la majeure partie des pays baltes, régnant sur la Prusse, la Courlande (en Lettonie), la Livonie (Lettonie) et l’Estonie. Face au danger, la résistance russe s’organise autour d’un homme connu pour ses exploits guerriers, le prince Alexandre Nevski. Le 5 avril 1262, sous la conduite d’Alexandre Nevsky, le peuple russe a mené contre les chevaliers teutoniques la célèbre Bataille sur la glace à la frontière de l’Estonie actuelle.

La célèbre « Bataille de la Glace » peut alors commencer : “La glace est mince et l’Allemand est plus lourd, elle cédera à lui”. Les Chevaliers Teutoniques lourdement armés poursuivent les Russes qui les attirent sur la glace du lac gelé Peïpous. La glace encore fragile rompt et les eaux engloutissent l’ennemi.

La gigantesque bataille du lac de Tchoudsk figure parmi les pages glorieuses de l’histoire nationale, la victoire de la Russie sur la Livonie*** obtenue au XIIIe siècle par le prince Alexandre Nevski, fils du grand duc Jaroslav II.

À la suite de l’éclatement de l’URSS, le lac de Tchoudsk (Peipsi) est devenu un plan d’eau partagé et sa gestion nécessite de nouveaux mécanismes. Depuis la Perestroïka le lac Peipsi/Chudskoe est situé sur la frontière entre l’Estonie et la Russie, qui se partagent le bassin versant avec la Lettonie. Les changements politiques et le besoin de coopération économique (pêche, transport) ont stimulé la coopération transfrontalière. Ce lac présente des caractéristiques naturelles uniques : il est peu profond, eutrophique, biologiquement productif ; il dispose de ressources halieutiques notables et de zones humides d’une importance internationale (site de Ramsar).

Près d’un million de personnes vivent dans ce bassin. En 1997, cinq ans après le rétablissement des frontières entre l’Estonie et la Russie, les gouvernements riverains ont signé un accord sur la protection et l’utilisation durable des plans d’eau transfrontaliers. Une commission intergouvernementale fut établie pour coordonner l’application de cet accord.

 

Cette bataille inspira également Prokofiev

 

 

*** Livonie, (la) Livonia, grande province de l’Empire russien (russe), avec titre de duché sur la mer Baltique et sur le Golfe de Finlande ; il y a quantité de forêts et de bons pâturages. Elle abonde en tout ce qui est nécessaire à la vie. Pierre-le-Grand la conquit après la bataille de Pultava ; et le traité de Niestadt lui en assura la possession. Il en était resté une petite partie à la Pologne par le traité d’Oliva. Dunebourg en était la capitale. En 1772 la Russie s’est emparée de ce reste. Les Livoniens ont à peu près les mêmes mœurs que les Lithuaniens. La Livonie comprend le gouvernement de Riga, les îles d’Oesel et de Dagha ; autrefois elle comprenait encore la Curlande et la Semigalle. Riga en est la capitale.

 

 

 

Source : pays-baltes.com

Consulter aussi

Livres des Tournois de Chauvenci – oeuvre et analyse complète à télécharger gratuitement

Le tournoi de Chauvency (ancienne orthographe Chauvenci) est un texte en ancien français, très bien …

Laisser un commentaire