Accueil - Championnat du Monde - Retour de l’équipe de France Battle of the Nations 2018

Retour de l’équipe de France Battle of the Nations 2018

Le château de Santa-Severa, à quelques kilomètres de Rome, a accueilli la 9ème édition de Battle of the Nations, le prestigieux championnat du monde de la HMBIA.
Malgré la pluie qui alternait avec un soleil resplendissant, les spectateurs se sont pressés dans les tribunes pour assister aux combats des 800 meilleurs combattants venus de 33 pays du globe. Un camp médiéval spacieux proche de la lice accueillait les équipes nationales, créant une ambiance hors du temps si chère aux fans des festivals médiévaux. Les combattants ont même pu profiter d’un bain de mer sur la plage toute proche après les combats !
L’équipe de France, forte d’une cinquantaine de combattants assistés par des accompagnants civils, participait pour la 6ème fois à ce championnat. Elle concourrait dans toutes les catégories de mêlée, toutes les catégories masculines de duel excepté l’arme d’hast et en 1vs1 féminin : épée bouclier.
C’est en 21vs21 que les Français avaient le plus d’espoir de médaille; en effet, la médaille de bronze acquise l’année dernière semblait à portée de main dès le premier jour, après des victoires écrasantes sur l’Allemagne, L’Italie, la République Tchèque et le Royaume Uni. La ligne française fut redoutable, faisant montre d’une grande efficacité dans la discipline et la cohésion. Lors des phases finales, la France bat les USA malgré une ligne difficile à tenir sous le poids des combattants américains. Puis, c’est la défaite sans surprise face à la Russie, qui obtiendra la médaille d’or. Enfin, les tournoyeurs à fleurs de lys doivent à nouveau affronter le Royaume Uni pour la troisième place : malgré une victoire haut la main des Français le premier jour, c’est cette fois les croix de Saint-George qui parviennent à enfoncer les rangs de nos champions, pour les battre avec seulement trois combattants encore debout au dernier round. Impressionante remontée des Anglais, qui obtiendront d’ailleurs le trophée de la “volonté de vaincre”, défaite amère pour les Français…
En duels, malgré quelques victoires en phases de groupes, aucun de nos combattants n’atteint les playoffs. En combat à outrance (profight WMFC) en revanche, Pierre Braibant passe au repêchage pour une place en demie finale face à un Allemand, tandis que Thomas Pommier est éliminé en quart de final par le Russe qui finira troisième. Le niveau mondial est très élevé, mais nos Français n’ont pas démérité, donnant beaucoup de fil à retordre à leurs adversaires.
Vinrent les 5vs5, catégories la plus populaire parmi les fans et les pratiquants. Pas de blessure chez France 3, qui vient aisément à bout du Mexique et de la Finlande. Défaite honorable contre l’Ukraine mais aussi contre Israël 1 après une âpre lutte. Ils finissent 28ème au classement général.
Avec un blessé dans les 21vs21, France 1 entamait sa poule avec un combattant en moins. Cela n’a pas arrêté nos preux, qui ont défait tour à tour Pologne 3, Pays Bas 2, USA 2 et République Tchèque 1, qui fut pourtant un adversaire redoutable. L’équipe accède ainsi aux quarts de finales où elle oblitère Royaume-Uni 3. C’est ensuite au tour de Russie 3 : France 1 crée la surprise en envoyant au sol deux Russes dès le premier round, mais ne parvient pas à remporter le match. 9ème place pour France 1 au classement total !
France 2 débute sa poule avec deux victoires radicales contre Espagne 1 et Serbie 1, confirmant le niveau et la cohésion de l’équipe. Face à USA 3, le premier round est remporté facilement, mais les deux suivants sont malheureusement êrdus à cause d’erreurs et combattants tombant seuls assez rapidement. Contre UK 1, les Français tiennent bon mais ne peuvent rivaliser avec le haut niveau de la White Company bien connue des tournois hexagonaux. France 2 termine donc 3ème de son groupe et affronte Serbie 1 au repêchage, victoire acquise mais qui ne laisse qu’un Français debout au 1er round. L’aventure s’achève avec Russie 2 (constituée de combattants de l’équipe de Bern Bear Paw), qui ne fait qu’une bouchée de nos héros, les reléguant à la 17ème place du classement 5vs5.
Chez les filles, qui combattaient en alliance avec les Suissesses au sein de l’équipe mixte HMBIA 2, le début de groupe est rude : les héritières de Jeanne d’Arc donnent tout face à l’Ukraine et à la Russie (vice championne et championne en titre), mais ne viennent pas à bout de ces guerrières expérimentées. Ne lâchant rien, elles défollent les Argentines puis l’équipe mixte HMBIA 4. Quand vient le tour des Anglaises, elles remportent le premier round brillamment, mais perdent les deux suivants… c’est donc une 7ème place sur 12 équipes pour l’alliance franco-suisse.
L’événement s’est conclu par une fête généreuse où toutes les nations ont pu fraternisé tout en appréciant la musique entraînante aux accents de steppe de Hanggai, venu donner un concert pour l’occasion !
Bien que sans médaille, l’équipe de France rentre de ce BotN chargés d’épiques souvenirs et d’une ferme résolution de prendre leur revanche en 21vs21 à Azincourt le 22 juillet face aux Anglais, mais surtout aux championnats mondiaux de 2019 !

Consulter aussi

Béhourd à Azincourt : retour sur un lieu de mémoire

Azincourt est un lieu hautement symbolique pour le béhourd français. C’est là que le 25 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.