Il y a 10 ans, se tenait la Bataille des Nations (Battle of the Nations) 2013 à Aigues-Mortes, en France. Ce fut la première fois qu’une équipe de France participait à cette Coupe du monde du béhourd, organisée par la HMBIA. Pour fêter les 10 ans de cet événement mémorable, le comité de communication de la FFBéhourd vous propose une série de publications pour revenir sur une époque où notre sport n’en était encore qu’à ses débuts dans l’Hexagone.

Salut Dimitri ! Peux-tu te présenter brièvement, ainsi que ton équipe ?

Salut, Dimitri Jacquet 30 ans, je travaille dans le commerce de bois.
J’ai commencé à m’équiper et m’entraîner pour le béhourd dans l’année 2012.
Je suis l’un des deux membres fondateurs de l’équipe Aquila Sequania qui a été créée en 2013.

Aquila Sequania en 2014

Tu as combattu dans d’autres équipes ?

J’ai très rarement combattu pour d’autres équipes, à part une fois pour une équipe Suisse.

Dimitri Jacquet à gauche

Comment se sont passés tes débuts dans la discipline ? De quelle manière as-tu découvert le Béhourd ?

J’avais une armure XIIIème qui traînait chez moi par pure passion pour cette période. Un jour un ami m’a fait découvrir les vidéos de grandes batailles de masse en Russie, j’ai trouvé ça énorme, à la suite de ça, une semaine après le visionnage nous passions commande de notre première armure chez Steel Mastery.

Première armure

Tu fais partie des quelques combattants de Battle of the Nation en 2013 à être toujours en activité Peux-tu me parler un peu de cette expérience ?

Un souvenir inoubliable, j’étais encore étudiant à cette époque, je commençai à dépenser tout mon argent dans ce projet. Battle of the Nation était mon deuxième tournoi, autant dire que les performances n’étaient pas au maximum, ainsi que l’équipement. Mon premier casque a tenu 2 rounds de 21vs21 avant de finir percé par des coups de vouges. J’ai changé 3 fois de casque lors de l’événement. Une galère mais finalement mis à part les russes, les ukrainiens et américains la plupart des combattants étaient pour la plupart mal équipés et mal entraînés selon moi.
J’ai d’ailleurs fais la rencontre de personnes formidables que je côtoie encore à l’heure actuelle.

Equipe 5vs5 France 2 Battle of the Nations 2013

Tu as une anecdote sur Battle of the Nation 2013 à nous partager ?

Un combattant biélorusse qui est venu sur le camp français pour prendre des photos avec des français pour pouvoir dire à son chef de section qu’il avait combattu au coté des français car oui ce dernier avait déserté la légion étrangère pour venir faire Battle… il pensait être puni moins sévèrement à son retour en caserne… aujourd’hui il est le capitaine d’Aquila Sequania.

Equipe de France 2013 et ses alliés québécois

Depuis 2013 le Béhourd a beaucoup évolué. Comment a-t-il évolué selon toi ?

Oui énormément, au tout début nous étions 4 ou 5 clubs en France, aujourd’hui 25/27 il me semble, la France fait partie des pays où le béhourd est le plus représenté avec la Russie.
Le sport en lui-même est devenu plus strict sur les règlements, l’historicité, l’arbitrage. Ce qui est une bonne chose. Aujourd’hui pour moi il n’y a que 5 ou 6 clubs qui se donnent à fond pour espérer gagner des tournois. Les autres viennent par passion, pour faire un truc fun dans leur vie.

Aquila Sequania à la Coupe Dynamo 2018, Moscou

A tes débuts dans la discipline, quels étaient tes objectifs ? Et aujourd’hui quels sont-ils ?

Ils ont toujours été les même depuis le début, faire partie des meilleurs, monter un grand club, puissant et respecté. Je pense que le travail a été bien accompli, je suis fier d’avoir participé au plus grands tournois internationaux, remporté plusieurs fois les championnats de France, et enfin finir l’année 2019 à la deuxième place du classement mondial Buhurt League.

Coupe de France 2019, Saint-Dizier

Remise de la ceinture de champions de France 2019

A la fin du mois auront lieu les championnats du monde IMCF à Belmonte en Espagne et ceux de la Buhurt League à Libusin. On te voit sur l’un de ces évènements ?

Je vais participer avec mon équipe au 5vs5 et aux 12vs12 à la Buhurt World Cup de Libusin en république tchèque. L’objectif est de terminer premier lors de cette grande compétition.
Cette année c’est les 10 ans d’existence du Club, ça serait une belle victoire pour moi.

Merci à toi pour cette interview, porte toi bien !

Propos recueillis par Orphée Hagenstein