1 AN ET DEMI que les fans de béhourd, les combattants, les passionnés en tout genre attendaient le retour de la compétition officielle. Leur rêve s’est enfin vu exaucé ce samedi 7 août, sous les remparts du château médiéval de Parthenay, grâce à l’association Qui Que Le Veuille.

Le dernier tournoi de béhourd officiel en date, celui de Laon (26 janvier 2020) avait laissé un fort souvenir dans l’esprit de tous avec ses 24 équipes, le lendemain de la prestigieuse compétition internationale du Buhurt Next, organisée par la Buhurt League.

232981136 4204689192901820 7752836967881353497 nLa reprise s’est révélée plus modeste avec un tournoi sur une journée regroupant 10 équipes pour la catégorie 5vs5 hommes et 3 équipes pour la catégorie 3vs3 femmes. En effet, les autorisations pour la tenue de l’événement n’ont été confirmées que tardivement, laissant peu de temps à certains pour se lancer dans un tournoi après une si longue pause, tandis que d’autres ont montré quelques réticences à l’égard du pass sanitaire, imposé aux participants comme aux spectateurs. Malheureusement, cette absence de combat d’un an et demi a aussi pu être fatale à la flamme de certains combattant qui ont tout bonnement perdu leur attrait pour le béhourd et qui n’utiliseront plus leur armure que comme ornement dans leur salon.

Le prochain tournoi est prévu pour les 16 et 17 octobre aux Arcs sur Argens, nous verrons si d’autres équipes se manifestent et espérons que les 12 équipes attendues seront présentes !

A Parthenay, la météo s’annonçait peu clémente : beaucoup de pluie et de vent étaient annoncés. La température aurait ainsi été clémente pour les combattants, mais les gambisons gorgés d’eau, la rouille, une lice boueuse et glissante sont autant de conséquences rebutantes des tournois pluvieux. De telles conditions causent en outre de fortes réticences chez le public qui préfère, on le comprend aisément, profiter du spectacle sous le soleil.

Fort heureusement, les dieux du béhourd furent de notre côté pour un tournoi providentiel, avec seulement quelques averses ici et là la veille et en début de journée. La lice, préalablement recouverte d’une fine couche de sable pour prévenir la formation de flaques et de boue est donc demeurée tout à fait praticable. Les spectateurs, au nombre dépassant les 600 malgré le pass sanitaire et les prévisions météo défaitistes, ont pu profiter de la buvette et des tribunes dans un taux d’humidité minimal.

233732208 4208654945838578 6521876765527631896 nLes combats des deux poules de cinq équipes chacune, préalablement tirées au sort, ont ainsi débuté à 10h. D’entrée de jeu, une hausse du niveau de certaines équipes a pu être constatée par tous, comme en témoigne le classement final. Pour la première fois, les résultats des rounds étaient affichés en direct sur le site http://behourdbase.fr, permettant à tous de suivre plus précisément la compétition, retransmise en vidéo live sur les plateformes de la FFBéhourd et de la Buhurt League. Sur ce même site, les pronostics avaient été lancés une semaine à l’avance : ouverts à tous, ils donnaient l’équipe Martel favorite, suivie des Comtois.

Les combattants s’en sont donnés à cœur joie, galvanisés de retrouver leurs coéquipiers, leurs adversaires, leurs armes et leurs couleurs. Après des affrontements palpitants, les quatre meilleures équipes de chaque poule accédèrent aux play-offs.

Sans surprise, les quatre équipes ayant brillé en phases de poules se qualifièrent pour les demi-finales, malgré une belle résistance adverse. Ces matches palpitants donnèrent lieu à des affrontements serrés, résultant en l’accession de Martel et des Comtois à la finale, tandis que les Bordelais de Pardus Bellator durent se confronter aux Bretons d’Ar Groaz Du dans le match pour la troisième place. Ces deux matches ravirent le public de par leur intensité, tant les équipes étaient d’un niveau équivalent; chacun a du se surpasser pour assurer la victoire à son équipe, à chaque fois en trois rounds, atteignant même la limite de temps pour la finale.

Cette dernière vit la victoire ultime des Comtois, qui débutent donc la saison 2021 (qui commence tardivement, il est vrai) en tête du classement ! L’équipe Pardus Bellator remporte la troisième place avec beaucoup de mérite, premier podium de son histoire : l’entraînement paye !

classement

=>Résultats détaillés

235144413 10226719953082913 517779909825640173 nMarkus Walder, doyen des Comtois, remporte le prix du meilleur combattant, tandis qu’Adrien Bedot (Aquila Sequania), qui renforçait l’équipe Martel, remporte celui de la plus belle action pour une percussion frontale statique stupéfiante. Guillem Anninnat des Bannis de la Grenouille se voit décerner le prix de la plus belle résistance après son interminable duel face à un valeureux Normand, durant lequel son agressivité et sa vaillance semblaient inextinguibles.

Côté femmes, nous étions en présence des Rainettes, équipe féminine des Bannis du Languedoc, dont c’était le premier tournoi; des Bretonnes de Korventenn An Ermin et de l’équipe Dies Irae. Ce sont ces dernières qui remportent ce mini tournoi, après trois matches endiablés largement encouragés par les spectateurs. Malgré leur petite taille, elles ont su prendre le dessus sur leurs adversaires grâce à une technicité supérieure en lutte, tandis que les Hermines se sont illustrées par leur force de frappe à l’arme d’hast. C’est ce qui valut d’ailleurs à leur combattante Camille Medjkouh-Boulain de remporter le prix de la meilleure combattante. Ces dames nous ont en outre offert en fin de tournoi une “Dame de Fer”, où chacune combat en “chacun pour soi” : à la fin, le combat dut être interrompu à la limite de temps par les arbitres, Virginie Lechevallier (Dies Irae) et Sarah Gans (Dies Irae) ne parvenant pas à se faire chuter mutuellement !

233295664 1710251746030586 4513710664371136438 n

235187710 10226725674705950 4822757437807929212 nLes équipes du podium ont reçu des lots de nos sponsors Château Faugas et les Forges de La Doye. L’association Qui Que Le Veuille leur a offert des produits régionaux tandis que le Maire de Parthenay, accompagné de ses adjoints, a remis aux combattants des médailles aux armes de la Ville.

Nous tenons à remercier les bénévoles de la Fédération Française de Béhourd : arbitres, officier historicité, commentateur, secrétaires… pour leur travail sur ce tournoi qui marque le retour du béhourd en France !

Un grand merci à l’association Qui Que le Veuille et à la Ville de Parthenay d’avoir accueilli la Fédération française de béhourd pour cette compétition qui restera dans les annales.

Vidéos : Youtube

Photos : Xavier Quentien

Presse : Ouest France, Nouvelle République

Prochain tournoi : Tournoi des Arcs